Les évolutions architecturales

Les évolutions architecturales 

La partie ancienne de Milliassière fut probablement construite durant la 2ème moitié du 15ème siècle. Cette construction semblerait avoir pris appui sur un bâtiment plus ancien, qui aurait pu être une première maison forte des BUFFEVENT en 1319. Néanmoins, cela reste une hypothèse.

Au 17ème siècle, Milliassière était déjà une maison forte rectangulaire, flanquée de deux tours, chacune située à un angle opposé.

En 1813, il y eu une importante restauration et une première extension au nord.

Vers 1878, il fut adjoint une extension qualifiée de cuisine-salle à manger, en forme de cloître.

Carte postale 1910

Vers 1880, le parc sera achevé avec le nivellement d’une importante butte de terre dégageant la vue, le creusement d’une pièce d’eau et la constitution d’une grande allée d’accès en remblai.

Le parc fut dessiné et conçu par les LUIZET, paysagistes de grande renommée sur quatre générations, en région lyonnaise.

En 1913, l’aile nord fut allongée, après démontage de l’extension de 1878, donnant au bâtiment sa forme actuelle. L’extension de 1913 aura conduit à incorporer des pierres de l’ancien château des Buffevent. En effet, celui-ci avait servi de carrière pour la construction de quelques maisons dans le hameau de Buffières. L’une d’entre elles se ruina à son tour et les pierres purent être récupérées.

Louis LOMBARD DE BUFFIERES avait hérité du château de Champgrenon, situé à Charnay les Mâcon, en 1908. Il avait appartenu au Comte de RAMBUTEAU, ancien Préfet de Police du département de la Seine. Compte tenu de la vétusté de cette demeure, il fut décidé de rapatrier la chapelle dans le parc de Milliassiere en 1921.

Du Moyen âge aux temps modernes

A propos de la grange de stockage de paille …